Les élèves de Baron Steens célèbrent le 30e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant

Ce mercredi 20 novembre, les élèves de Baron Steens ont accueilli des élèves de l’école Émile André pour leur présenter l’exposition « L’égalité filles garçons c'est bon pour les droits de l'enfant, et le respect aussi ! ».

Cette exposition propose d’aborder le contenu de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant sous l’angle du genre. 

Elle a pour objectif de :

  • faire prendre conscience aux enfants qu’elles et ils ont de nombreux droits que les adultes doivent respecter
  • rappeler que, pour bénéficier d’un même droit, filles et garçons rencontrent parfois des difficultés différentes
  • mettre en évidence les obstacles spécifiques rencontrés par les filles et les garçons à l’exercice de leurs droits

Image

Cet anniversaire et cette exposition donnent l’occasion de rappeler que la Ville de Bruxelles organise un enseignement démocratique qui doit être un modèle de respect des droits fondamentaux tels que définis par la Constitution, la Déclaration universelle des Droits de l’Homme et de l’Enfant. De plus, il est primordial d’encourager, soutenir et proposer les initiatives visant à promouvoir l’égalité entre toutes et tous.

Image

La Convention relative aux droits de l’enfant protège le droit de tous les enfants du monde entier contre la discrimination, la violence et la négligence. Cela signifie entre autres que les enfants :

  • doivent être traités avec dignité et respect
  • doivent être élevés, se développer et faire partie de la communauté
  • ont droit à une éducation et ont le droit d’exprimer leurs propres opinions et de participer aux décisions qui les concernent
  • ont le droit d’être protégés contre toute violence et discrimination, où qu’ils vivent, et quelle que soit leur origine ethnique ou sociale, leur fortune, leur handicap, leur naissance ou toute autre situation

Image

Les enfants ont des droits fondamentaux et ils doivent être en mesure de les revendiquer. Il y a trente ans, la Convention reconnaissait les enfants comme des êtres humains à part entière disposant de droits intangibles. L’exposition sera également exposée à la bibliothèque de Laeken en mars 2020 en écho à la journée Internationale des droits des femmes.

Créé le 25/11/2019 (modifié le 25/11/2019)