Instruction publique

Petits gestes et grandes ambitions

Petits gestes et grandes ambitions

Cette année, la semaine du développement durable avait lieu du 30 mai au 5 juin. L’occasion idéale pour partager et mettre en lumière les différentes initiatives mises en place dans nos établissements scolaires pour réfléchir à la préservation de l’environnement et la lutte contre le dérèglement climatique.

Ce n’est plus un secret pour personne ; le réchauffement climatique et son impact sur l’écologie sont bien réels. C’est la raison pour laquelle les questions de justice climatique et de développement durable se montrent de plus en plus présentes dans l’esprit des jeunes. Que ce soit à l’école ou dans la vie de tous les jours, la sensibilisation à l’écologie ne doit pas être négligée.

Dans ce contexte, la Direction générale de l’Instruction Publique de la Ville de Bruxelles et son service de l’inspection de l’enseignement secondaire ont invité l’ensemble des chefs d’établissement à rassembler et informer des initiatives, intégrées directement au programme d’études ou davantage spontanées, mises en place au sein de leur école en vue de constituer une bourse d’échange et mutualiser quelques « bonnes pratiques » développées dans ou en dehors des classes.

Parce que chaque geste compte, nous pensons qu’il est essentiel de partager ici les différentes initiatives qui ont été prises par les élèves, les professeurs et leurs établissements.

Des élèves au vert : focus sur deux écoles secondaires

Le lycée Henriette Dachsbeck a, en 2014 déjà, participé à la Semaine de la construction durable dans le cadre du cours de physique. Entre temps, certains élèves ont notamment effectué une visite au Pass, le parc d’aventures scientifiques, ou construit un hôtel à insectes.

Ils ont également réalisé des affiches de sensibilisation à l’adoption « d’éco-gestes ». Mais ce n’est pas tout ; dans le cadre du Bubble Festival, certains élèves ont réalisé un court-métrage sur le gaspillage alimentaire au départ d’animations orchestrées par Good Planet et dont l’objectif était de cuisiner un potage à partir d’invendus.

Ils ont également conçu des affiches et fabriqué un lustre à base de bouteilles en plastique pour la Journée Zéro Déchets. En parallèle à tout ceci, le visionnage et l’analyse de documentaires (Demain de Cyril Dion et Home de Yann Arthus-Bertrand) sont venus compléter ces actions de sensibilisation.

Une bulle destinée aux Petits Rien a également été installée dans le couloir du lycée afin que les élèves puissent donner une seconde vie aux vêtements qu’ils ne portent plus.

L’institut De Mot-Couvreur a aussi pris part à ces initiatives durables. Entre les ateliers zéro déchets, la sensibilisation au tri de ceux-ci ou encore un stage d’écologie d’une semaine à Han-sur-Lesse, les élèves se sont impliqués avec sérieux et enthousiasme dans la réflexion et l’élaboration d’actions écoresponsables.

Dans cette idée, ils ont notamment participé à un atelier de « slow cosmétiques » pour apprendre à fabriquer eux-mêmes certains produits du quotidien tel que le shampooing. La visite d’une station d’épuration a également été organisée.

Enfin, dans le cadre d’un projet intitulé « Préserver l’environnement », des élèves ont construit des nichoirs destinés à la protection et l’observation de certaines espèces d’oiseaux. En 2020, des formations proposées par Bruxelles Environnement sont d’ailleurs prévues pour sensibiliser à la sauvegarde de la biodiversité. Ils proposent d’ailleurs quelques dossiers pédagogiques sur ces thématiques durables que vous pouvez retrouver sur notre Intranet.*

Un « audit » a également pris place au sein de l’école pour réfléchir à la question du tri et de la gestion des déchets. Des questionnaires et des affiches ont ainsi été réalisés pour les élèves, les professeurs et les directions, donnant lieu à une commande de poubelles de tri qui seront installées pour la rentrée prochaine.

Tous concernés et impliqués

La sauvegarde du climat est également l’un des objectifs prioritaires du Programme de Politique Générale de la Ville de Bruxelles 2018-2024. Dans ce cadre, nous nous réjouissons de constater que la majorité des établissements secondaires de la Ville de Bruxelles et leur équipe pédagogique travaillent à intégrer les questions du soin à l’environnement et du développement durable au sein de leurs pratiques.

Étant l’affaire de tous, ces thématiques, véritablement transdisciplinaires, prennent une dimension toute particulière au sein des écoles en étant à la fois l’objet d’un raisonnement théorique et scientifique mais également celui d’un projet social, solidaire et engagé.

* Découvrez le dossier pédagogique sur la consommation et la gestion des déchets.
  Découvrez le dossier pédagogique sur la biodiversité.

Date début: 
06/06/19
iCal: 
Ajouter à mon calendrier